Je n'en suis pas spécialement fière mais je ne suis pas vraiment persévérante dans le domaine des techniques artistiques. Ce qui ne correspond pas d'ailleurs à mon envie de "perfection" dans ce que j'entreprends!  Les touche-à-tout (j'ai expérimenté l'apprentissage du piano, de l'aquarelle, de la mosaïque, des collages...)  peuvent-ils arriver un jour à maîtriser correctement une technique? Pas sûr du tout!

Mais j'aime passer d'une chose à l'autre et c'est maintenant le cas pour les loisirs créatifs. Les quelques objets que j'ai dernièrement réalisés ont tout de même en commun de s'appuyer sur la technique dite du "découpage", c'est à dire de partir d'un motif découpé sur une serviette en papier, sur du papier de riz ou sur du papier imprimé. C'est la façon de les traiter ensuite qui diffère complètement.

Voici le vide-poche réalisé avec un motif trouvé sur une serviette en papier, un motif qui rappelle ceux des anciennes cartes de voeux. J'ai découpé et collé les maisons, puis peint le fond à la peinture acrylique, ajouté un peu de relief grâce à du "glitter" rouge et doré et enfin recouvert le tout avec une résine brillante qui forme comme une surface vitrée posée sur le motif. On peut ensuite se servir du vide-poche comme tel. Il ne craint pas les chocs.

 

P1090007

 

Avec une feuille de  papier de riz, généralement plus épais qu'une serviette et  surtout offrant des motifs beaucoup plus grands, j'ai confectionné une patère vintage en MDF d'une quarantaine de centimètres. Le but était de donner au papier de riz flambant neuf au départ un aspect ancien et craquelé, mais un craquelé tout fin. Au départ... 

 

60177833

La feuille de papier de riz (30x50) étant un peu plus grande que ma patère, je n'en ai collé qu'une partie  qui a recouvert tout l'objet.

 

P1090002

 

Pour agrémenter mon motif initial un peu "vide" au centre, j'ai ajouté des motifs trouvés sur une serviette en papier, les deux couples d' enfants en noir et blanc qui s'embrassent. Je ne crois pas que vous l'auriez deviné tant, grâce aux colles (toutes à base d'eau), les papiers se fondent les uns dans les autres.

 

P1090004

Un plan rapproché pour voir que le papier de riz est maintenant finement craquelé. J'ai verni le tout et la patère n'attend plus que je visse les éléments d'accroche pour jouer son rôle. Mais cela me fait mal au coeur de trouer le papier. Pour l'instant...

 

P1090005

 

J'ai enfin travaillé à partir d' illustrations en papier et de supports en bois comme ceux-ci.

 

2757l6506

 

On trouve en Grèce beaucoup de reproductions d'icônes qui n'ont bien sûr pas la valeur artistique et religieuse des icônes véritables. Mais elles permettent à tout un chacun d'en avoir des copies chez soi ou sur son lieu de travail.

Au lieu de coller tout simplement ma reproduction sur le support, ce qui aurait été tout à fait possible, j'ai préféré détourer l'image principale et recréer le fond. Je me suis servie des produits Facetten-Lack de Viva passés sur une première couche de peinture acrylique. J'ai aussi utilisé une patine pour la première icône. Rien pour la seconde. Pas besoin de vernis car le résultat est très brillant.

 

P1080996

 

P1080995

 

P1080994

 

J'aime beaucoup les produits qui craquèlent car le résultat est toujours une surprise! De plus ils peuvent s'appliquer sur le bois mais aussi sur le verre, le plastique, la faïence... Ils n'ont de limites que notre imagination!