P1040514

 

Pardon Amartia, mais ma photo de la semaine sera de la semaine…dernière !

Comme je ne suis pas restée en permanence à Kéa, j’ai pu faire une petite incursion au cœur d’Athènes et passer près de mon église préférée, la Petite Métropole.
A deux pas d’artères très fréquentées, cette petite église (ce n’est pas une chapelle) doit être une des plus petites au monde avec ses 12,20 mètres par 7,60. Cela pour « petite ».
 

16249357

 « Métropole » parce que c’est ainsi que l’on appelle à Athènes la cathédrale de la ville qui est venue bien après notre église s’édifier juste à côté d’elle. Notre petite église est à droite sur la photo.
 
 
assets_LARGE_t_420_1102991
 
 
Le premier nom de la Petite Métropole fut «   Ναός Παναγίας Γοργοεπηκόου », c'est-à-dire "l’Eglise de la Vierge qui écoute rapidement". Elle est l’une de la douzaine de petites églises byzantines qui subsistent au centre d’Athènes et qui datent des XIIème et  XIIIème siècles.
Les historiens s’entendent généralement pour dire que notre Petite Métropole est de la fin du XIIème mais certains font  remonter son édification au VIIIème siècle et disent que c’est l’impératrice Irène qui en aurait posé la première pierre. Peut-être une légende…
 

28_tif

 
Cette église, comme beaucoup d’autres en Grèce, a été édifiée avec des matériaux provenant de temples ou de monuments de l’antiquité. Sa partie basse est en marbre du Pentélique et sa partie supérieure comporte aussi briques et pierres, notamment pour l’édification de la coupole.
   

P1040511

Une frise en fait le tour, composée de bas reliefs « païens » consacrés à la nature ou même à des divinités antiques mais entre lesquels ont été intercalées des croix. L’église elle-même a d’ailleurs été bâtie sur un ancien temple. Une religion chasse l’autre mais les sites restent identiques !

facade-of-agios-eleftherios-in-athens
 

P1040512

Désaffectée comme église durant une période de son histoire et même transformée en annexe de bibliothèque, la Petite Métropole a été resanctifiée en 1863 et a pris alors le nom de « Ναός Αγίου Ελευθέριου », c'est-à-dire Eglise Saint Elefthère. Cette minuscule église a donc deux noms officiels et un surnom, tout cela rien que pour elle… La voici en 1901.

 

AgiosEleftherios1901

 
Sa majestueuse voisine, la cathédrale, la dissimule aux regards des touristes qui ne seraient pas attentifs mais tous les Athéniens la connaissent. Cette voisine, pourtant beaucoup plus jeune puisque la première pierre de la Métropole a été posée par le roi le 25 décembre 1842, a été fortement ébranlée par le tremblement de terre de 1999. Depuis elle est en travaux et disparaît sous les échafaudages et les bâches. Rutilante à l’intérieur, elle n’est guère séduisante vue de l’extérieur.
Elle ne vole donc en rien la vedette à notre Petite Métropole toute modeste aussi à l'intérieur mais si émouvante… 
 

800PX-~1

 77833491_p