P1010285

Kéa  est une des Cyclades les moins arides de l'archipel. Elle ne connaît une vraie sécheresse qu'en été. Le reste de l'année l'île reçoit suffisamment d'eau pour avoir développé agriculture et élevage. C'est davantage la nature du sol très pierreux et le peu de de terre arable qui sont un problème pour les cultures.  

Cette présence de l'eau se manifeste par la présence de ruisseaux comme celui ci qui coulait bien en ce moment de janvier et qui provient de la source de Fléa. Sur son parcours il n'y avait jadis pas moins de onze moulins à eau.

Nous voilà donc partis à leur rencontre ou du  moins de ce qu'il en reste. C'est environ à 2 km de Korissia, le port de Kéa, sur la route asphaltée qui monte vers Ioulida, la "capitale", que nous trouvons sur notre droite la vallée du Mylopotamos. 

P1010265

Le réseau des vieux sentiers est bien conservé à Kéa et on y a fait un grand effort pour mettre des panneaux de signalisation en bois et les indications en rouge et blanc. Il y a ainsi 9 sentiers de randonnées dont vous trouverez  la carte dans toutes les bonnes "librairies" de l'île.

On peut ainsi prendre à pied l'ancien chemin Korissia-Ioulida où se trouve les moulins à eau ( Mylopotamoi)  construits le long du ruisseau. C'est une partie du sentier n°2. Le chemin qui se dirige vers Ioulida  remonte la vallée de l'Elixos.

P1010275

Après un parcours assez plat, il croise sur sa droite un vallon plus encaissé. Là, coulent les eaux du Mylopotamos, « la rivière aux moulins ». D'ici à Fléa, autre minuscule lieu-dit,  tournaient sur plus d'un kilomètre les onze meules couchées, en position horizontales donc, des moulins dont le ronronnement accompagnait le murmure de la rivière.

P1010312

P1010314

P1010344

Le sentier est au-dessus de la vallée verdoyante et tellement méditerraéenne avec ses palmiers, ses cyprès et ses orangers. Après une dizaine de minutes de marche on entend le murmure de l'eau et l'on arrive aux premières ruines des moulins. Le sentier descend ensuite et l'on doit franchir le cours de la rivière pour continuer.

P1010320

P1010308

Encore quelques efforts et nous passons à côté de la chapelle de la Panagía (la Vierge) ...

P1010348

 ...pour arriver par un chemin en gravier sur la route asphaltée d'où l'on a une très belle vue sur un des moulins les mieux conservés. Quelques mètres encore et c'est la source de Fléa.

P1010341

P1010333

La journée était magnifique en ce mois de janvier, douce et ensolleillée. Personne sur notre sentier ou plutôt seulement ces deux vaches qui nous ont accompagnés  quelques minutes à l'aller comme au retour. La vaine pâture est toujours la règle à Kéa.

P1010274

C'est aussi bien sûr valable pour tous les ovins comme ces brebis rencontrées chemin faisant et intriguées par notre présence.

P1010338