Ciel_2005_06

En Grèce bien sûr mais aussi en France nous avons l'impression que le ciel est bien noir au-dessus de nous et que sur chaque nuage sont inscrits les mots "crise", "dette", "chômage", "récession", "pauvreté"... Ce n'est d'ailleurs pas une impression mais la sombre réalité. Entendre aussi que ce sont les banques qui cette nuit ont dicté leurs décisions aux dirigeants européens n'est guère porteur d'espoir. Que deviennent nos démocraties, notre pouvoir comme "peuples"?

Pourtant sombrer dans le pessimisme n'aide ni les autres ni nous mêmes. Il va falloir traverser la tempête du mieux possible et en essayant de faire jouer au maximum notre solidarité. En gardant au coeur la certitude que viendront des jours meilleurs, l' "Aσπρη μέρα" dont parlait déjà le poète Nikos Gatsos dans ce très beau poème mis en musique par Stavros Xarchakos, grand compositeur grec mais aussi député européen de son pays de 2000 à 2004. 

1

Θα ποτίσω μ' ένα δάκρυ μου αλμυρό
τον καιρό, πικρά καλοκαίρια,
έμαθα κοντά σου να περνώ,
Νεκρά περιστέρια
γέμισε η αυγή τον ουρανό.

Θα γυρίσω λυπημένη Παναγιά.
Έχε γεια, μην κλαις το μαράζι,
μάθε φυλακτό να μην κρεμάς.
Να λες "Δεν πειράζει,
θα'ρθει η άσπρη μέρα και για μας.

  1264988719_1280x1024_sailing-leaves-under-blue-sky

Κι αν ακόμη αυτή η άσπρη μέρα δεν έρχεται, παρά το πέρασμα των χρόνων, το να εμμένεις σ’ αυτή την προσμονή είναι κάτι σπουδαίο…