DSCN7796-1

Que fait on à Athènes le dimanche lorsque comme moi on a attrapé un très gros coup de soleil à la plage (la faute au vent qui m'a empêchée de comprendre que je rôtissais doucement mais sûrement) et qu'il vaut mieux ne pas s'exposer à nouveau? On met une tunique à manches longues et on part jouer les touristes au centre ville. C'est d'ailleurs un vrai régal car on a la ville pour soi tout seul ou presque!

Quelles sont les mauvaises langues qui disent qu'Athènes n'est qu'un vaste embouteillage! Il n'y a pas un chat dehors hormis à Plaka ou à l'Acropole. Les Athéniens ne sont pas encore rentrés de vacances ou sont partis passer la journée sur les plages voisines. Voyez plutôt! Et c'est sans trucage!

DSCN7798-1

Arrivés près de la place Syntagma, la place du Parlement, nous avons la chance de croiser un détachement d'evzones accompagnés de la fanfare. Pas les evzones qui se relaient et montent la garde devant la tombe du soldat inconnu, non tout un groupe de ces beaux jeunes gens. Car ne peut pas être evzone tout jeune Grec qui fait son service militaire, il faut être très grand et avoir la taille mannequin!

 DSCN7785

DSCN7788

DSCN7789-1

DSCN7790-1 

Laissant derrière nous les soldats, nous arrivons place Syndagma où la vie et la circulation reprennent un peu leurs droits. Une circulation d'ailleurs surtout composée de cars de tourisme ou de bus proposant des tours de ville.

DSCN7794-1

Puis direction l'Acropole en passant par la porte d'Hadrien. Elle avait été toute bien nettoyée pour les Jeux Olympiques, mais les années ont passé et la voilà qui se "patine" à nouveau. Dans un petit square à proximité, un immigré récupère sa "camelote" dans un buisson. Mieux ne vaut pas trop savoir de quoi il s'agit!

 DSCN7800-1

DSCN7802-1

L'Acropole nous attend fidèlement, toujours en cours de restauration...tout comme le Parthénon.

DSCN7815-1

DSCN7805-1

En route ensuite pour le quartier tout proche et "branché" de Psiri bordé au nord par la rue Evripidou.

psiri-map

C'est un quartier ancien et populaire où sont concentrées beaucoup de petites boutiques qui vendent de l'huile d'olive, des fruits secs, des épices... De la brocante parfois. C'est aussi un quartier aux petites échoppes d'artisanat où l'on travaille le cuir, le fer, le cuivre. Certaines de ces échoppes ont fermé et les bâtiments qui les abritaient sont presque en ruine. D'autres ont été au contraire bien entretenus ou restaurés. Ils vivent surtout la nuit car ils abritent les tavernes et les bars où les Athéniens de tous âges aiment à se retrouver jusque tard dans la nuit.

DSCN7827-1

DSCN7837-1

Vous allez nous dire que pour un quartier vivant, il semble étrangement désert. Mais nous avons pris nos photos dimanche matin dernier, donc effectivement les rues étaient vides. Les boutiques étaient fermées et la plupart des bars et des restaurants n'ouvrent que le soir.

Mais nous étions surs de trouver ouverte une de nos enseignes de glaces préférées, "Pagomania", que l'on pourrait traduire par "la folie des glaces". Nous n'y étions pas venus depuis un peu plus d'un an. Mauvaise surprise, la boutique était toujours là, mais beaucoup plus petite, avec beaucoup moins de choix. Les coupes de glaces ne pouvaient plus se déguster en salon mais sont désormais à manger sur les bancs publics environnants. Effet de la crise? Autre raison?

DSCN7829-1

Si l'on veut voir les Athéniens le dimanche matin, même en août, c'est dans le quartier voisin de Monastiraki qu'il faut aller. Là vous trouverez...de tout. C'est à la fois un bazar avec des rues où les magasins se touchent et vendent aussi bien des bijoux que des casques de motos, des chaussures que des perles au kilo. Sans compter de belles pièces de brocante ou des puces étalées à même le sol.

 
DSCN7856-1

Ma "trouvaille" chez un bouquiniste a été un livre consacré à Mélina Mercouri. J'ai par contre laissé la revue "Romantso" pour un autre fan. Seule la couverture avait de l'intérêt. 

DSCN7848-1