epitafios2009

En Grèce comme en Corse la fête de Pâques est la fête la plus important du calendrier chrétien. Dans les deux cas c'est l'occasion de processions  le Vendredi Saint.

Epitafios en Grèce, Catenacciu en Corse, deux façon de célébrer la passion du Christ.

Μεγάλη Παρασκευή είναι ημέρα πένθους. Ακόμη και σήμερα πολλοί δεν στρώνουν καν τραπέζι τη Μεγάλη Παρασκευή και το γεύμα τους περιορίζεται σε ένα πιάτο ξύδι, όπου όλοι βουτούν το ψωμί και το γεύονται, συμμεριζόμενοι το Θείο Πάθος. Δεν τρώνε γλυκά για την αγάπη του Χριστού, που τον πότισαν ξύδι. Χοχλιοί βραστοί, χλωροκούκια και αγγινάρες είναι τα συνήθη φαγητά.Κανείς δεν πρέπει να πιάσει στα χέρια του σκούπα ή βελόνα, γιατί θεωρείται μεγάλη αμαρτία. Το βράδυ γίνεται ο Εσπερινός και η περιφορά του Επιταφίου". 

pompi_epitafiou_2009

"Le Vendredi saint, jour de deuil, les Grecs commémorent la passion et la mort du Christ. Ce jour est celui du jeûne austère : personne ne mange de mets sucrés et le repas se compose de lentilles et de vinaigre, dont la signification respective sont les larmes du Christ et le vinaigre qui servait à humecter ses lèvres asséchées. On n’utilise ni marteau, ni clou ou aiguille, en souvenir du martyr du Christ. Après la messe de 11 heures, le Christ est descendu de la croix par le prêtre et enveloppé dans un linceul. Le prêtre le portera sur son dos et le tournera trois fois autour de l’autel. Les croyants se prosterneront alors devant l’épitaphe et recevront la bénédiction en même temps que quelques brins de fleurs qu’ils conserveront en guise de porte-bonheur." 

Le vendredi soir, après l’office, chaque église sort son épitaphe, précédé de la croix de laquelle on a descendu le Christ, et entame une procession accompagnée par une fanfare qui joue un chant funèbre que l’on pourrait assimiler à une reconstitution symbolique de l’enterrement du Christ laquelle sera suivie par les fidèles dans un recueillement intense.  

Quelques photos de l'épitaphios hier soir dans un quartier d'Athènes.

 DSCN3276

 

DSCN3278

 

DSCN3281_1